Publié le 23 avril 2018
Doctorats
Photo du lancer de toques à la fin de la cérémonie

L’Université Paris-Saclay publie les résultats de la première enquête emploi des docteurs diplômés entre le 1er septembre 2015 et le 21 décembre 2017. Des résultats détaillés qui dessinent un panorama extrêmement positif pour ces professionnels de la recherche et de l’innovation.

Les docteurs de l’Université Paris-Saclay représentent 8,3% de l’ensemble des docteurs français. En deux ans, l’Université Paris-Saclay a diplômé 2729 docteurs, au sein de 20 écoles doctorales. Pour accompagner leur développement professionnel, le collège doctoral a réalisé une enquête d’insertion sur l’ensemble du panel (insertion à 1 ans, 2 ans et tout premier emploi pour les diplômés qui ont soutenu fin 2017). Cette enquête a été conçue pour que ses résultats soient comparables, le moment venu, avec l’enquête nationale que la DGESIP élabore en ce moment.

72% de taux de réponse, des résultats très significatifs

Il s’agit d’un très fort taux de réponse pour une enquête de ce type. Il témoigne d’une part de la mobilisation des directeurs et directrices de thèse pour relayer cette enquête et, d’autre part, de l’attachement déjà très fort des docteurs à leur université.

Un taux d’insertion proche du plein emploi

92,4% sont en emploi, dont 50% avant la fin de leur thèse. Les docteurs de l’Université Paris-Saclay sont pour 30% d’entre eux en poste à l’étranger. Ils ont été interrogés sur leur accès à l’emploi après la soutenance : 53,6% d’entre eux n’ont jamais été en situation de chômage ou au maximum un mois, le taux de chômage est de 5,8%. A noter que la date de leur soutenance semble avoir un effet notable sur leur recherche d’emploi. La période de janvier à mars, venant après le pic des soutenances de l’automne, est la moins favorable pour soutenir et trouver rapidement un emploi. En revanche, celle de juillet à septembre, qui précède immédiatement le pic des soutenances, est la plus favorable.

De très bons résultats mais une différence de traitement homme/femme qui perdure

Les résultats soulignent une différence préoccupante entre hommes et femmes sur les rémunérations et l’accès à l’emploi, pour celles et ceux qui sont actuellement en emploi. Sur la médiane, l’écart entre les rémunérations des hommes et des femmes en entreprise (environ 10%) est plus important que l’écart de rémunération, pour une femme, entre secteur privé et secteur public.

Une plateforme pour accéder aux données en permanence

Les doctorants témoignent en grand majorité de l’importance de ces enquêtes pour les aider à bâtir leur projet professionnel. L’Université Paris-Saclay a donc créé une interface, PhDFuture, disponible en permanence où figure l’ensemble des résultats statistiques : Où sont les docteurs UPSaclay ? Quelles sont leurs rémunérations ? Leur taux d’emploi et de chômage ? Que font-ils ? Quelles responsabilités leurs sont confiées ? Sont-ils satisfaits ? Comment ont-ils accédé à leur emploi ? Quelle mobilité géographique ? … Les résultats, par profils, sont en libre accès, et peuvent être filtrés à souhait.