Publié le 26 avril 2017
Recherche
Spiris travaille sur la spiruline

Le concours Lépine est l’occasion de mettre en valeur les inventeurs de l’Université Paris-Saclay comme Spiris. Cette start-up issue d’Agro ParisTech produit une algue qui pourrait révolutionner notre alimentation.

Le concours Lépine qui se tiendra du 27 avril au 8 mai, est l’occasion de mettre en valeur les inventeurs et les innovations. Et d’innovation, l’Université Paris-Saclay n’en manque pas ! Elle compte de nombreuses start-up, parmi lesquelles Spiris, une société de six personnes créée en août 2016 afin de développer la production de spiruline, une micro-algue « miracle » en alimentation.

« Une cuillérée de cette micro-algue contient autant de protéines qu’un steak, et elle est aussi très riche en vitamines et en oligo-éléments, souligne Bernard Sacy, co-fondateur de Spiris avec Vincent Nicolas. C’est l’aliment naturel le plus complet, utile aussi bien pour combattre la malnutrition que dans les pays développés où de nombreuses personnes ont des carences alimentaires. »

Mais la culture de la spiruline consomme beaucoup d’eau et de surface au sol, et reste coûteuse. L’ambition de Spiris : démocratiser la spiruline tout en rendant sa production plus « verte ». Pour cela, la jeune pousse utilise la tendance naturelle de l’algue à s’agglomérer pour former des biofilms. La culture de ces biofilms est plus efficace et consomme dix fois moins d’eau que la culture en bassins, tout en captant autant de CO2 qu’une forêt tropicale à surface équivalente.

Spiris construit actuellement un prototype extérieur. « Ce prototype vise à prouver la rentabilité économique et l’intérêt écologique de notre mode de production de spiruline, indique Bernard Sacy. L’étape suivante est un démonstrateur pré-industriel, en lien avec une unité de méthanisation fournissant de la chaleur et du CO2. »

Dans quelques années, peut-être verra-t-on des aliments à base de spiruline produits par Spiris lors du concours Lépine…

Pour en savoir plus : une explication vidéo par Bernard Sacy