Publié le 22 novembre 2017
International

L’Université Paris-Saclay a participé à la onzième session du Comité mixte franco-russe pour la coopération scientifique et technologique à Paris les 8 et 9 novembre 2017, représentée par le directeur chargé du développement international, Guillaume Garreta.

L’Université Paris-Saclay a participé à la onzième session du Comité mixte franco-russe pour la coopération scientifique et technologique à Paris les 8 et 9 novembre 2017. L'université était représentée par le directeur chargé du développement international, Guillaume Garreta, qui a notamment participé à une table ronde sur les partenariats internationaux et le financement de la recherche, et à une rencontre des Idex français avec les universités russes lauréates du programme d’excellence 5-100-2020.

Le Comité mixte franco-russe pour la coopération scientifique et technologique

La coopération franco-russe dans les domaines de l'enseignement supérieur et de la recherche repose sur une longue tradition de collaboration scientifique, développée à l'époque soviétique. Le cadre de la coopération scientifique et technologique entre la France et la Russie a été fixé par l'accord signé le 28 juillet 1992 par MM. les ministres Curien et Saltykov. Cet accord a notamment institué un comité mixte franco-russe de coopération scientifique et technologique, chargé de fixer les grandes orientations et les programmes à mettre en œuvre.

L’Université Paris-Saclay – Premier partenaire universitaire français de la Russie

Comme le rappelle le relevé de conclusions signé à l’issue de cette rencontre, UPSaclay est l’un des premiers partenaires universitaires français de la Russie. Deuxième partenaire français derrière le CNRS en termes de co-publications, l’Université Paris-Saclay a signé, pour 2017 seulement, 3 accords-cadres de coopération avec des établissements d’enseignement supérieur russes, tous trois lauréats du programme d’excellence 5-100-2020 : il s’agit du MISIS, de l’ITMO et de l’Université d’Etat de Novossibirsk (avec lequel un accord de double-diplôme de Master en optique a été mis en place). En recherche, on recense 6 LIA actifs (sur les 16 LIA entre la France et la Russie), 1 GDRI et 5 PRC qui témoignent du dynamisme des relations entre les équipes du périmètre UPSaclay et les équipes russes. La Russie est, par ailleurs, la 8ème nationalité étrangère représentée au niveau des doctorants UPSaclay et la 10ème en Master, avec un excellent taux d’admission.