Publié le 6 juin 2018
International

Le 30 mai, l’Université Paris-Saclay a signé un accord-cadre de coopération avec l’Université McGill, la plus internationale des universités canadiennes.

La plus internationale des universités canadiennes

Reconnue comme l’une des meilleures universités de recherche au Canada (32ème au QS World 2018, 2ème au Canada), l’Université McGill occupe le premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de haut niveau en sciences naturelles, sciences humaines et sociales, ingénierie, médecine et arts. Son offre de formation en anglais et en français est réputée et lui permet de recruter parmi les étudiants les plus brillants.  Issus de 150 pays, les étudiants de McGill font de leur université la plus internationale des universités de recherche canadiennes.  
 
L’Université McGill est l’une des 3 universités anglophones du Québec et la seule université canadienne membre du prestigieux cercle d’universités « GULF – Global Universities Leaders Forum », réseau d’influence pour l’enseignement supérieur et la recherche dans le monde. 
 
Selon le professeur Philippe Oxhorn, vice-président International de l’Université McGill, « la transformation inédite du campus de l’Université Paris-Saclay offre un cadre extrêmement stimulant et dynamique et le haut degré d’innovation éducative sera particulièrement apprécié par nos chercheurs et étudiants ». La forte proportion d’étudiants dans 4 des 9 facultés de l’Université McGill (Sciences, Ingénierie, Médecine et Management) correspond bien aux domaines d’excellence d’UPSaclay. Des outils adaptés au soutien des mobilités académiques et de recherche devront être proposés afin de faciliter le développement d’activités conjointes avec l’ensemble des établissements membres d’UPSaclay (Bourses et programmes canadiens et québécois, Bourses d’Alembert et Bourses de mobilité internationale d’UPSaclay, etc).

Le développement de nouvelles coopérations puissantes et structurées avec les membres de l’Université Paris-Saclay

L'Université McGill a conclu des ententes de collaboration avec plusieurs membres de l'Université Paris-Saclay. En particulier, il existe une collaboration continue entre la Faculté d’ingénierie de l'Université McGill et le laboratoire de Génie Industriel (LGI) de CentraleSupélec sur le thème de l’innovation dans le domaine de la conception et de la production. C’est sur cette base que l’accordcadre entre nos institutions est signé aujourd’hui. Au-delà de l’ingénierie, nos scientifiques développent avec McGill des projets remarquables en sciences de la vie, notamment en médecine (cellules sanguines artificielles, épigénétique, neurosciences) et en sciences de l’univers, en particulier en physique et astrophysique.  

Les mathématiques sont également à l’honneur depuis près de 15 ans et la création par le CNRS en 2011 d’une Unité Mixte Internationale adossée au Centre de Recherche Mathématiques de l’Université de Montréal a donné une impulsion majeure pour structurer et accroître les collaborations entre les mathématiciens français et québécois. Le réseau d’acteurs UPSaclay en mathématiques (CNRS, UPSud, IHES) et de McGill a vu ainsi se décupler ses capacités de formation et de recherche.  
 
Par ailleurs, depuis maintenant 5 ans, un Laboratoire International Associé du CNRS « Smart Grids », incluant entre autres CentraleSupélec, UPSud et McGill, développe des activités de recherche dans les domaines très stratégiques de l’Intelligence Artificielle, les données numériques et la théorie de l’information. La récente constitution de l’institut de convergence « Dataia » sur le plateau de Saclay sera un atout majeur dans cette perspective.  
 
L’activité scientifique conjointe entre UPSaclay et McGill s’est d’ores et déjà traduite ces 5 dernières années par près de 1 000 co-publications dans des domaines variés en ingénierie, sciences de l’univers, mathématiques, biochimie et génétique, médecine. Les co-supervisions de doctorants déjà existantes avec plusieurs établissements de l’UPSaclay, notamment l’Université Paris-Sud et AgroParistech, vont permettre d’amorcer des discussions sur la mise en place d’un accord-cadre de cotutelle de thèse. 
 
Considérant le haut potentiel représenté par le rapprochement des acteurs de la formation et de la recherche des deux universités, Gilles Bloch, Président de l’Université Paris-Saclay, a souligné « la nécessité de faciliter et encourager la mobilité de nos étudiants entre ces deux universités d’excellence ». La signature de cet accord de partenariat global permettra de décliner de multiples conventions d’applications au bénéfice de tous les membres et composantes de McGill et d’UPSaclay, les offres de formation en français et en anglais étant un atout et un enjeu dans cette perspective.