Publié le 19 juin 2018
Université
Le 14 juin, l’Université Paris-Saclay signe un accord-cadre de coopération avec l’Université du Zhejiang.

L'Université du Zhejiang est située dans la ville de Hangzhou, à une demi-heure de train de Shanghai. Elle a été fondée en 1897 et, récemment en pleine ascension, est aujourd'hui devenue l'un des trois premiers établissements d'enseignement supérieur de Chine. Elle compte plus de 48 000 étudiants, dont plus de 15 000 étudiants de masters, 9 500 doctorants et 24 100 étudiants de premier cycle. L’Université accueille chaque année plus de 6 200 étudiants internationaux en provenance du monde entier et plus de 600 universitaires internationaux qui enseignent et mènent des recherches conjointes sur ses 7 campus. C’est désormais la 3eme université au monde pour le nombre de publications scientifiques (après Harvard et Toronto).


Une coopération qui couvre dorénavant tous les domaines d’excellence des deux universités

Les premiers contacts pris il y a quelques mois, à propos du doctorat, conduisent aujourd’hui les deux établissements à renforcer leur collaboration avec la mise en place d’un accord-cadre qui facilitera les échanges croisés d’étudiants, de chercheurs et enseignants chercheurs.

L’enjeu de cet accord est de mettre en œuvre des doubles diplômes délivrés conjointement et de mener des activités de recherche coordonnées conduisant à des co-publications et des échanges académiques réguliers.

Cette coopération stimulante se développera dans les domaines d’excellence déjà bien identifiés par les deux universités, comme optique et photonique, ingénierie, mécanique et automatique, et pourra se déployer dans des disciplines fondamentales transverses (physique, sciences des matériaux, chimie, sciences de la vie) autant que dans des domaines à forts enjeux nationaux et internationaux tels que l’agronomie, les nouvelles technologies et les systèmes de communication, l’intelligence artificielle, l’environnement et le climat, la gestion de l’énergie, la santé. Ainsi, un projet déjà bien avancé est celui de la création d'un centre conjoint franco-chinois autour des thèmes du Smart Manufacturing. Ce dernier a pour ambition de devenir le premier centre mondial de recherche en "tolérancement"1. Le LURPA (Laboratoire Universitaire de Recherche en Production Automatisée) de l'ENS Paris-Saclay est un des leaders mondiaux dans la recherche en tolérancement et Zhejiang est la première université chinoise dans le domaine.


Un accord signé sous les auspices du gouverneur du Zhejiang et de la présidente de la région Ile-de-France

Cet accord-cadre s’appuie sur des coopérations antérieures en recherche et des échanges avec plusieurs établissements de l’Université Paris-Saclay : l’Université Paris-Sud et le Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (au premier chef à travers le Réseau de Recherche International CNRS PHOTONET), CentraleSupélec, l’ENS-Paris Saclay, l’Institut d’Optique Graduate School.

Il sera signé dans le cadre du déplacement en Chine de Mme la Présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, qui signe ce même jour avec YUAN Jiajun, le gouverneur du Zhejiang, un accord de coopération dont l’objectif est de contribuer à promouvoir les échanges et de mener conjointement des actions pour un rapprochement des territoires, des populations, des organisations de la société civile, des entreprises et des écosystèmes de formation, de recherche et d’innovation. Le Zhejiang est en effet l’une des régions stratégiques prioritaires identifiées dans le monde par l’Ile-de-France pour développer des partenariats.

 

1 Mesure d’écart entre la qualité réelle d’un produit et la qualité du produit ciblé