Publié le 4 septembre 2017
International
Photo de la signature du MoU

Le 17 juillet, le président de l’Université de Fudan, Ningsheng XU, a signé un Memorandum of Understanding avec la présidente de l’Université Paris-Sud, Sylvie Retailleau, et le vice-président de l’Université Paris-Saclay, Claude Chappert.

A la suite des visites respectives de la présidente de l’Université Paris-Sud, Sylvie Retailleau, et du président de l’Université Paris-Saclay, Gilles Bloch, à Shanghai fin 2016, le président de l’Université de Fudan, prof. Ningsheng XU, s’est rendu à Orsay le 17 juillet 2017 pour signer un MoU tripartite engageant les trois institutions dans une structuration durable de leurs coopérations. Cette visite a donné lieu également à la tenue d’un atelier scientifique où les représentants des départements de mathématiques, physiques et STIC de l’université chinoise ont pu échanger avec leurs homologues français.

Une université de recherche engagée vers plus d’internationalisation

Troisième université de Chine au classement THE 2017, dotée de plus de 300 centres de recherche, l’Université de Fudan est fortement tournée vers l’international. Avec une population étudiante internationale représentant près de la moitié de ses effectifs, l’université propose notamment 15 programmes de Master en anglais et a développé une série d’initiatives pour favoriser la venue d’étudiants internationaux dans ses rangs. L’Université de Fudan vise, par ailleurs, à ce que 50 % de ses étudiants de premier cycle bénéficient d’une expérience à l’étranger d’ici 2020. Pour ce faire, l’établissement s’appuie sur plus de 200 partenariats avec des universités dans le monde ainsi que sur ses 3 centres implantés au cœur d’universités aux Etats-Unis (UCSD), au Mexique (Tec de Monterrey) et en Europe (U. de Copenhague), qui ont pour objectif de promouvoir la coopération entre les deux partenaires et soutenir leurs projets de recherche.

Une journée d’échanges féconds

L’intervention des vice-présidents de l’Université Paris-Sud, les prof. Sandrine Lacombe et Etienne Augé, à l’ouverture de l’atelier scientifique, et les présentations réalisées par les vice-doyens de l’Université de Fudan, les prof. Ran Liu et Yan Chen, ont permis de souligner les intérêts réciproques forts de ces deux établissements à coopérer, notamment dans les domaines de la physique et des mathématiques, et à explorer de nouveaux projets fédérateurs sources d’innovation. Ces ambitions s’inscrivent notamment côté chinois dans le cadre du programme « Double first-rate », lancé récemment par le gouvernement de Pékin en vue de développer des universités de classe mondiale, et pour lequel l’Université de Fudan a défini des thématiques clés de recherche telles que les neurosciences, les nanotechnologies, le Big Data et les sciences du vivant.

La journée d’échanges s’est conclue par la signature d’un MoU (Memorandum of Understanding) entre les trois institutions partenaires, représentées pour l’Université Paris-Saclay par son vice-président Claude Chappert et pour l’Université Paris-Sud par sa présidente Sylvie Retailleau. Avec cette signature, l’Université Paris-Saclay poursuit sa politique de développement actif de la coopération en formation, recherche et innovation avec les meilleures universités chinoises.

Photo de la visite de la délégation de l'Université de Fudan

Les représentants des trois universités, avec, au premier rang et de gauche à droite Claude Chappert, vice-président de l’Université Paris-Saclay, Ningsheng XU, président de l’Université de Fudan, et Sylvie Retailleau, présidente de l’Université Paris-Sud