Publié le 3 octobre 2018
Formation
© A Gilson

L'Institut Villebon – Georges Charpak propose à des bacheliers aux profils très variés une licence en sciences et technologies, dont l'approche pédagogique innovante leur ouvre le champ des possibles.

« Avant, je n’imaginais pas combien rencontrer des gens différents était intéressant et stimulant », confie Brice Tayama, aujourd’hui en deuxième année à l’école AgroParisTech. « Il n’y a pas assez de mots pour expliquer ce que m’a apporté l’Institut, c’était magique ! » précise son camarade en Master MIAGE à l’Université Paris-Sud, Brian Lenormand. « Pour moi, la formation a fonctionné comme un tremplin : j’ai ensuite intégré une école où je n’aurais jamais imaginé étudier et me plaire autant ! », estime quant à lui Terrence Tran, actuellement en deuxième année à Mines ParisTech. Tous les trois diplômés de la licence Sciences & Technologies portée par l’Institut Villebon – Georges Charpak en juin 2017, ces étudiants viennent confirmer la vocation première de l’Institut : favoriser l’égalité des chances et diversifier le profil des diplômés Bac+5.

Depuis 2013, l’Institut accueille chaque année en licence une quarantaine de bacheliers, généralistes et technologiques, souvent au parcours scolaire accidenté et aux origines sociales plus faibles (70 % de boursiers). « La sélection à l’entrée ne se fait pas sur les notes mais sur la motivation de l’étudiant, son goût pour les sciences et l’entraide », souligne Bénédicte Humbert, directrice de l’Institut. « La formation, interdisciplinaire, se démarque par son innovation pédagogique. Elle privilégie l’apprentissage par projet et la démarche expérimentale, le développement des compétences transversales comme la capacité à résoudre un problème, communiquer, travailler en équipe. Elle accroît la confiance en soi et développe la créativité, l’envie d’apprendre et d’entreprendre », continue Bénédicte Humbert. Proche des entreprises, elle propose également aux étudiants un parrainage pour affiner leur projet professionnel.

Une recette qui marche puisque la licence affiche des chiffres remarquables : l’année dernière, 74 % des étudiants ont obtenu leur diplôme et 94 % poursuivent leurs études. « Aujourd’hui, l’institut est également devenu un laboratoire d’essai de nouvelles pratiques pédagogiques : les plus prometteuses ont vocation à être diffusées au sein des autres formations dispensées par l’Université Paris-Saclay » conclut Bénédicte Humbert.