Publié le 5 mars 2018
Egalité - Diversité - Handicap

L'Université Paris-Saclay organise, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, des actions de sensibilisation sur la thématique de la mixité des filières, parcours et métiers qui se dérouleront dans ses établissements tout au long du mois de mars.

La mixité des filières et des métiers représente un véritable enjeu de démocratie : si les femmes représentent plus ou moins la moitié de la population active, les inégalités et stéréotypes persistent cependant en matière de métiers et de formations. Quand bien même, des lois sur la mixité dans l’enseignement et en entreprise existent bien, le chemin est encore long pour les rendre effectives et faire évoluer les mentalités.

En effet, pourquoi un traitement différencié des sportives et des sportifs ? Quel enjeu pour l’écriture inclusive ? Quelle place des femmes dans les sciences ? Pourquoi si peu de filles dans le numérique ? Comment se font les choix d’orientation des filles et des garçons ?

Autant de questions que les étudiant.e.s et personnels des établissements de l’Université Paris-Saclay traiteront au travers de conférences, ateliers, projections, animations, stands et tables rondes…  

Le fil rouge de cette semaine, ou plutôt de ce mois de l’égalité, sera l’exposition « Les métiers ont-ils un sexe ? », création originale de la dessinatrice Catel, élaborée en lien avec les chargé.e.s de mission ″égalité″. Exposée simultanément dans plusieurs établissements de l’Université, il s’agit d’un cheminement autour du poids des stéréotypes dans les choix d’orientation scolaires, de professions et plus largement de vie des filles et des garçons, des femmes et des hommes.

D’autres outils seront également présentés, pour une sensibilisation plus large et parfois ludique, comme le livret « Femmes et hommes en formation », le quizz créé par des étudiant·e·s de l’IUT de Sceaux (UPSud) ou MIX, le jeu sur l’égalité professionnelle. 

Mais il semble essentiel de rappeler que cette semaine de l’égalité n’est qu’un outil, un prétexte pour réaffirmer l’égalité femmes-hommes… et rappeler que le 8 mars, c’est toute l’année !

Découvrir le programme