Publié le 5 mars 2018
Recherche

Les concours nationaux d’agrégation de l’enseignement supérieur pour le recrutement de professeurs des universités en droit privé et sciences criminelles, science politique et sciences de gestion 2018-2019 ont été officiellement ouverts par arrêté en date du 15 janvier 2018 publié au Journal officiel.

Rappelons que dans les disciplines juridiques, ce concours reste la voie « royale » – pour ne pas dire presque exclusive – pour accéder au corps des professeurs des universités. Et qu’à l’inverse, en sciences économiques, le concours d’agrégation a été pour la seconde fois annulé en 2017, faute d’un nombre suffisant de candidats…

Pas inutile dans ce contexte de rappeler ce qui fait la singularité et la richesse de cette « exception culturelle » que constitue cette voie de recrutement. Éclairage donc avec Nathalie Fabbe-Costes, présidente du concours 2016-2017 en sciences de gestion et dont le rapport officiel retrace l’ensemble du déroulé.

Pour mémoire, il suffit d’être titulaire d’un Doctorat (ou titre jugé équivalent, voir art. 2) pour adresser sa candidature.

Présentation de Nathalie Fabbe-Costes

Ingénieur civil de l’École Nationale des Ponts et Chaussées (1984), Docteur nouveau régime ès Sciences Économiques (1989), habilitée à la Direction des recherches en Sciences de Gestion (1992), agrégée des Universités en Sciences de Gestion (1993), Nathalie Fabbe-Costes est professeur à l’Université d’Aix Marseille où elle dirige le laboratoire CRET-LOG (Centre de REcherche sur le Transport et la LOGistique). Elle a présidé le concours national d’agrégation de l’enseignement supérieur de sciences de gestion 2016-2017.

The ConversationL’interview de Nathalie Fabbe-Costes

Jean-Philippe Denis, Professeur de gestion, Université Paris Sud – Université Paris-Saclay

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.