Publié le 11 avril 2018
Bourse Jean d'Alembert
Prof. Daniel Tomé, Associate Prof. Nicolas Darcel, and Prof. Suzanne Higgs

La Professeure Suzanne Higgs de l’Ecole de psychologie de l’Université de Birmingham au Royaume-Uni, a séjourné trois mois à l’Université Paris-Saclay en tant que participante au programme de bourses « Jean d’Alembert ».

Pr. Higgs travaille sur une pratique de notre quotidien : l’alimentation. Parfois, nous y avons recours pour survivre et à d’autres moments, nous l’adoptons simplement pour satisfaire une envie ou pour apprécier un événement social. L’expertise du Pr. Higgs se situe dans la psychobiologie de l’appétit, notamment sur le rôle du cognitif dans notre rapport à la nourriture. La cognition renvoie à notre capacité de penser, apprendre, mémoriser, et de se concentrer sur certains éléments. Cet ensemble joue un rôle subtil mais déterminant dans ce que nous choisissons de manger et dans notre manière de le faire.

Accueillie par Pr. Nicolas Darcel et Pr. Daniel Tomé, chercheurs associés à l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement (AgroParisTech) de l’Université Paris-Saclay, Pr. Higgs s’est focalisée sur les domaines de la physiologie et de la nutrition au sein de leur laboratoire (unité Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire). Elle explique son choix de rejoindre l’Université Paris-Saclay : « la région parisienne est très réputée pour ses travaux de recherche sur le comportement alimentaire. Bien que j’aie pu faire la connaissance des chercheurs à travers des conférences et des collaborations à distance, ce fut une tout autre expérience de travailler ensemble quotidiennement au cours de ces derniers mois ».

Avec des parcours en nutrition, physiologie, psychologie, sociologie et neurobiologie, les membres de l’équipe ont pu apprendre beaucoup l’un de l’autre en échangeant des connaissances et des idées sur certaines de leurs recherches complémentaires actuellement en cours. Ensemble, ils essayent de répondre à des questions importantes concernant l’impact du contexte social sur la quantité de nourriture que nous mangeons. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi il est si dur de respecter un régime spécifique ou qu’est-ce qui rend un aliment appétissant, ce groupe de chercheurs pourrait bien répondre à certaines de vos interrogations ! Afin de s’assurer de la suffisance des réserves alimentaires nutritives pour les générations actuelles et futures, ils abordent également ces problématiques sous l’angle du développement durable. Ils cherchent notamment à atténuer les conséquences de la consommation et de la production alimentaire sur l’environnement.

A la suite de cette première visite, Pr. Higgs souhaiterait revenir pour un nouveau séjour de trois mois. Elle est enthousiaste à l’idée de poursuivre à la fois la planification de futurs travaux de recherche, les collaborations pour des publications, et de faire de l’enseignement dans le cadre d’un programme de Master d’AgroParisTech. « Je suis très reconnaissante de l’opportunité que cette bourse m’a offerte. Je pense que ça a permis d’ancrer les bases d’une collaboration de long terme et ce fut également une superbe occasion de continuer à pratiquer mon français », conclut la Professeure Higgs, lauréate de la catégorie « chercheurs confirmés » du programme de bourses.