Publié le 4 juin 2015
Climat

changement climatique et colonisation : ce pollen très allergisant pourrait nous envahir !

Ambrosia artemisiifolia est une plante à pollen très allergisant, d'origine nord-américaine. Très invasive elle existe aujourd'hui en Bourgogne, Auvergne et Rhône-Alpes et continue sa progression. Son pic de pollinisation est en aôut et septembre et les personnes sensibles aux pollens seront réactives sur de nombreux mois.

Le changement climatique en cours favorisera l'expansion de l'ambroisie au Nord et au Nord-Est de l'Europe. Les concentrations dans l'air du pollen d'ambroisie à feuilles d'armoise, très allergisant, pourraient avoir quadruplé en Europe à l'horizon 2050. Le changement climatique serait responsable des deux tiers de cette augmentation, le tiers restant serait dû quant à lui à la colonisation de la plante, favorisée par les activités humaines.

Ces estimations, réalisées par des chercheurs  Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (CNRS/CEA/UVSQ), du Laboratoire de météorologie dynamique (CNRS/Ecole Polytechnique/UPMC/ENS Paris),  de l'INERIS et du RNSA en collaboration avec plusieurs instituts européens, montrent qu'il est aujourd'hui nécessaire de mettre en place une gestion coordonnée de cette plante invasive au niveau européen par un suivi sur le long terme des pollens et une cartographie de la présence des plantes. Ces estimations sont publiées dans la revue Nature Climate Change le 25 mai 2015.

Références :
Effects of climate change and seed dispersal on airborne ragweed pollen loads in Europe. Hamaoui-Laguel L., R. Vautard, L. Liu, F. Solmon, N. Viovy, D. Khvorosthyanov, F. Essl, I. Chuine, A. Colette, M. A. Semenov, A. Schaffhauser, J. Storkey, M.Thibaudon, M. Epstein, Nature Climate Change, 25 mai 2015. DOI : 10.1038/nclimate2652

Lire le communiqué de presse du CNRS sur ce lien