Publié le 3 janvier 2019
Recherche
image-virus

Une équipe de chercheurs français impliquant l’Université Paris-Saclay (CEA, CNRS, Inserm, Université Paris-Sud) et l’Université Grenoble-Alpes a mis au point une nouvelle technologie permettant de mesurer des objets de très petite masse. Ce type d’appareil permettrait des avancées techniques importantes dans de nombreux domaines, notamment la biologie. Différents exemples sont mis en avant dans l’édition de Science du 23 novembre 2018.

Aujourd’hui, nous sommes capables de mesurer précisément la masse d’objets de plusieurs tonnes. Par ailleurs, depuis quelques décennies, de nombreuses recherches ont permis de caractériser de petits assemblages moléculaires allant jusqu’à l’atome isolé. On manquait cependant de précision, faute d’une bonne solution technique, pour les objets de taille intermédiaire (10-20 kg). La détermination de masse de certains nano-assemblages complexes, par exemple, ne se faisait que de manière théorique. Pour pallier ce problème, une équipe de chercheurs français a mis au point des nano-balances. Ces dernières se basent sur le principe de la spectrométrie de masse couplé à un réseau de nanorésonateurs mécaniques.

Avec ce nouveau système de mesure, l’équipe a été capable de mesurer la masse d’un virus : le phage T5. On connaissait la composition et la masse théorique de ce bactériophage mais aucun instrument de mesure n’était capable de déterminer sa masse de manière précise.

Ces avancées auront des applications directes dans la caractérisation, le contrôle qualité et la production de nanostructures qu’elles soient organiques, comme les virus présentés dans cet article, ou à base de matériaux inorganiques.

Référence : “Neutral Mass Spectrometry of Virus Capsids Above 100 Megadaltons with Nanomechanical Resonators”, Sergio Dominguez-Medina et. al., Science, Novembre 2018.

Cet article est décliné d’un communiqué de presse

Legende de la figure : Ce nanorésonateur en silicium connecté par des lignes métalliques permet de mesurer de très petits objets comme les virus.

image-dune-balance