Publié le 3 juillet 2019
Recherche
IEA Paris, Salon de Musique

Lancé en mai dernier par l'Institut d'études avancées (IEA) de Paris, en partenariat avec l'Université Paris-Saclay, l'appel à propositions "Accueil de manifestations scientifiques 2019-2020" a recueilli les candidatures de plusieurs équipes de chercheurs en sciences humaines et sociales. Au terme du processus de sélection, trois manifestations ont été sélectionnées. Elles seront hébergées dès la rentrée 2019 au sein du prestigieux institut situé sur l'Ile Saint-Louis à Paris.

 

Centre de recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales (SHS) et des disciplines proches, l'IEA a pour vocation « d'accueillir en résidence à Paris des chercheurs internationaux de haut niveau dans des conditions de recherche favorisant la créativité et l'innovation ». Crée en 2007 par la Fondation Maison des sciences de l'homme (FMSH) avec l'appui de l'EHESS et de l'ENS, l'Institut d'études avancées a développé une politique scientifique fondée sur le modèle de l'IEA Princeton, favorisant l'internationalisation de la recherche et le dialogue entre les disciplines. Ancré au coeur de la capitale, entouré d'une vie culturelle et scientifique riche, il favorise les échanges interdisciplinaires et les liens entre ses résidents et la communauté scientifique parisienne et francilienne.

Partenaire du département des SHS de l'Université Paris-Saclay, l'Institut d'études avancées accueille chaque année des manifestations scientifiques (colloque, journée d'étude, séminaire) à l'initiative des enseignants-chercheurs et des chercheurs en sciences humaines et sociales de l'Université. Ces activités viennent compléter la programmation d'une centaine d'évènements scientifiques organisés par ses résidents ou partenaires, contribuant ainsi à faire rayonner les SHS.

L'IEA est installé depuis 2013 au sein du prestigieux hôtel de Lauzun que la ville de Paris a mis à sa disposition sur l'île Saint-Louis. Demeure du XVIIe siècle, l'hôtel a successivement abrité des personnalités historiques, artistes et écrivains célèbres, tels que Baudelaire et Balzac, avant d'être acquis par la Ville en 1928. L'ensemble architectural réunit aujourd'hui des salles de réunions et des espaces de travail ainsi que des salles patrimoniales du XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle ouverts au public.

 

Projets sélectionnés
 

« MSH Paris-Saclay : 5 ans d'interdisciplinarité sur un Plateau »

Pour fêter son 5e anniversaire, la Maison des Sciences de l'Homme (MSH) Paris-Saclay organise un colloque de commémoration et d'ouverture sur le futur. Il s'agit de tirer le bilan de cinq années de projets interdisciplinaires en SHS et d'évaluer les apports ainsi réalisés, tant au niveau scientifique que de la structuration de la recherche sur le Plateau.
Au delà de ce point d'étape, ce colloque se veut également une réflexion sur les recherches à venir, en esquissant les perspectives de l'interdisciplinarité sur le périmètre des équipes de Paris-Saclay, entre SHS et au-delà vers les autres disciplines scientifiques.

Porteur du projet : André Torre
Directeur de la MSH Paris-Saclay, André Torre exerce les fonctions de directeur de recherche à l'INRA (Institut National de Recherche Agronomique).

Manifestation prévue le mercredi 20 novembre 2019


André Torre, MSH Paris-Saclay

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

« Qualité de l'emploi en France et en Europe 10 ans après la crise financière »

Depuis la crise financière et la récession qui s’en est suivie, les politiques publiques de l’emploi des pays de l’UE tendent à délaisser l’objectif de la flexicurité, notamment « la sécurisation de l’emploi », au profit d’une réduction des « rigidités » présentées comme entrave au recrutement, à l’agencement de l’offre et de la demande d’emploi et par conséquent au bon fonctionnement du marché de l’emploi.

Le Colloque QEFE a pour objectif de permettre à des chercheurs et des acteurs sociaux européens de dialoguer sur le bilan décennal des politiques d’emploi, tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Il a en outre pour ambition de contribuer à une meilleure compréhension des déterminants des transformations de l’emploi et de la formation professionnelle. Son dernier objectif  est de contribuer in fine à  la construction d’une nouvelle norme d’emploi « de qualité ». Porté par une ambition interdisciplinaire, le colloque se propose d’accueillir des contributions de sociologues, d’économistes, de juristes et de politistes. Les propositions s’inscriront dans une lecture tant empirique que théorique, comparatistes que ce soit sur le plan hexagonal, européen ou international.

Porteur de projet : Stephen Bouquin
Professeur des Universités en sociologie au sein du Centre Pierre Naville à Université d’Evry Val-d’Essonne, Stephen Bouquin poursuit des recherches autour des transformations de la relation d’emploi, de l’évolution des qualifications et des professions.

Manifestation prévue le jeudi 28 novembre 2019

 

Stephen Bouquin, CPN, UEVE

 

 

« Les migrations internes, leurs dynamiques et enjeux dans un monde en mutation »

Les migrations représentent une modalité historique de l’adaptation aux changements environnementaux ou climatiques, mais aussi socioéconomiques. Aujourd’hui, l’attention tend à se focaliser sur les migrations internationales, alors que les migrations internes, sous différentes formes et impulsions, sont également à l’œuvre. En bénéficiant de collaborations internationales, sur différentes régions, ce séminaire de travail se propose de confronter diverses approches théoriques, méthodes et résultats autour des problèmes et enjeux liés à trois types de migrations internes : L’exode rural, plus spécifiquement en Afrique (Cameroun et Sénégal) ; les déplacements liées aux conflits et violences, particulièrement importants en Colombie ; les migrations consécutives à l’instabilité économique en Russie post-soviétique et sous l’influence des nouvelles opportunités créées, par exemple, par l’ouverture de la voie de navigation par le Nord.

Le séminaire est organisé à la suite de la signature d’une convention entre l’Université Paris-Saclay et l’Université de Yaoundé II. Un collègue camerounais interviendra lors de cette rencontre.

Porteurs de projet : Yorghos Remvikos, professeur des universités en santé environnemental au CEARC (Centre Européen pour l’Arctique – Cultures, Environnements, Arctique, Représentations, Climat) à l’Université de Saint-Quentin-en-Yvelines et Philippe Achilléas, professeur des universités en droit public  à l’IDEST (Institut du Droit de l’Espace et des Télécommunications) Université Paris-Sud.

Manifestation prévue le mardi 17 décembre 2019

 

Yorghos Remvikos, CEARC, UVSQ

 

La programmation de ces manifestations est à retrouver sur le site de l’IEA Paris.

IEA Paris
17 quai d'Anjou
75004 Paris
+33(0)1 56 81 00 52
information@paris-iea.fr

 

Logo IEA Paris