Publié le 16 mai 2019
Recherche
Manipulation en laboratoire

L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) et l’Université Paris-Sud Paris-Saclay ont signé les conventions relatives à l’installation du département des analyses de l’AFLD sur le campus d’Orsay de l’Université Paris-Saclay.

La nécessité d’un nouvel espace mieux adapté à l’activité du laboratoire, lui permettant d’accueillir les échantillons des Jeux olympiques et paralympiques en 2024, s’est concrétisée avec le choix du campus universitaire d’Orsay comme site d’accueil du nouveau laboratoire à partir de 2023.

L’adossement du laboratoire à un établissement universitaire permettra l’accroissement des collaborations et des synergies scientifiques, en particulier dans le domaine de la chimie analytique de pointe qui constitue le cœur de l’activité d’analyse antidopage.

Avec les équipes de recherche et les équipements présents au sein du campus d’Orsay, le département des analyses renforcera ses capacités de développement de nouvelles méthodes d’analyses et de recherche scientifique, afin de s’affirmer comme l’un des leaders mondiaux en la matière.

La proximité géographique avec le département médicaments et technologies pour la santé (DMTS) du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) situé sur le plateau de Saclay, qui sera rattaché également à la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay au 1er janvier 2020, constituera aussi un atout particulièrement attractif.

Le laboratoire antidopage sera installé au sein d’un bâtiment préexistant, qui fera l’objet d’une réhabilitation permettant par la même occasion la valorisation du patrimoine de l’Etat.

Le laboratoire devrait investir ses nouveaux locaux au cours du premier semestre 2023, afin d’être pleinement opérationnel pour la Coupe du monde de rugby 2023 et bien évidemment pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, au terme d’un processus d’accréditation spécifique.

Focus sur le laboratoire :

Le département des analyses de l’AFLD est le seul laboratoire en France accrédité par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Il compte une quarantaine d’employés dont les principales activités sont l’analyse d’échantillons, la recherche et le développement analytique. Le laboratoire analyse chaque année entre 12000 et 14000 échantillons.

 

Issu du communiqué de presse de AFLD - Université Paris-Sud