Date de l'événement : le 27 avril 2017
18h30
Salle de la Terrasse, Avenue de la terrasse, Gif-sur-Yvette
Vie de campus
MT 180 Finale UPSaclay

Expliquer des mois voire des années de travaux de recherche en 180 secondes, c’est possible ? C’est le challenge que 15 étudiants vont relever lors de la finale « Ma thèse en 180 secondes » de l’Université Paris-Saclay le 27 avril 2017 à 18h30. Le vainqueur remportera son accès à la finale nationale !

Le concours « Ma thèse en 180 secondes » c’est quoi ?

Pour la quatrième année consécutive, le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) organisent dans toute la France le concours "Ma thèse en 180 secondes". Ce concours permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié.

Chaque doctorant ou doctorante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l'appui d'une seule diapositive !

Venez encourager nos jeunes finalistes !

15 doctorants issus d’une première sélection s’affronteront sur scène lors de la finale de l’Université Paris-Saclay le 27 avril. Des sciences fondamentales aux sciences sociales et humaines, du droit à la médecine… la diversité de formation de l’Université Paris-Saclay sera portée par les doctorants.

Pas besoin d’être un expert ! Le but du jeu est d’expliquer une thèse dans des termes simples et accessibles. Nos finalistes n’hésitent ainsi pas à user de métaphores, parfois originales et non dénuées d’humour. La finale sera animée par Daniel Fiévet de France Inter.

A la clé : le vainqueur de la finale participera à la finale nationale du concours MT 180 prévue les 13 et 14 juin à Paris.

Qui sont-ils ?

Voici la liste des 15 heureux finalistes : 

  • Antoine DESRUES (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Matériaux composites Si@C nanostructurés pour anodes de batterie Li-ion à haute densité d’'énergie. Relations entre structure/morphologie et mécanismes de dégradation".
  • Eléonore TAUROU (CentraleSupélec) et sa thèse : "Utilisation de transistors GaN pour les chargeurs de véhicule électrique".
  • Elena BRAGINSKAJA (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Identification du réseau de signalisation régulé par les Glycogène Synthase Kinases 3 pour le développement et l'homéostasie du système nerveux - Focus sur les photorécepteurs rétiniens ".
  • Guillaume CARRET  (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et sa thèse : "Xénon hyperpolarisé et microbobines pour l'étude de cellules biologiques par résonance magnétique".
  • Renaud POURPRE (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Contrôle d'’un complexe de remodelage de la chromatine par la nucléomoduline LntB de la bactérie pathogène Listeria monocytogenes".
  • David-Octavian IACOB (ENSTA ParisTech) et sa thèse : "Detection de l'Etat Physiologique, de la Déception/mensonge et de la Confiance dans le context de l'Interaction Homme Robot à l'aide de la vision par caméras thermiques et RGB-D".
  • Marceau HENOT (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Glissement des polymères aux interfaces".
  • Corentin BERARDET (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Développement de techniques physiques et chimiques pour l'étude et l'inhibition de l'oligomérisation et de l'agrégation de l'IAPP : intérêt dans le diabète de type II".
  • Noémie BODIN (École Polytechnique) et sa thèse : "Formulation d'émulsions multiples, stables, stimulables et biocompatibles pour des applications à l'encapsulation et au relargage de principes actifs".
  • Hanna CHOLÉ (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Apprentissage social chez l'abeille domestique Apis mellifera".
  • Juliette LE HIR (CentraleSupélec) et sa thèse : "Conception mixte d’'une rétine intelligente intégrée à hautes performances à traitement local massivement parallèle".
  • Steven DE OLIVEIRA (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Spécification et vérification de propriétés temporelles de programmes C".
  • Mikael KERLEAU (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Multi-régulation Biochimique et mécanosensible d'assemblage de filaments d'actine par la formine".
  • Sophie BONADE (Université d'Évry-Val-d'Essonne) et sa thèse : "Des superhéroïnes à Gotham City: une étude intermédiale de la redéfinition des rôles genrés dans l’'univers de Batman.".
  • Kelly PASQUON (Université Paris-Sud) et sa thèse : "Les activités climatiques saisonnières sur Mars et leurs impacts sur la morphologie".

Informations pratiques

Entrée libre. Cocktail.

Quand ? 27 avril 2017 à partir de 18h30

Où ?  Salle de la Terrasse, Avenue de la terrasse, Gif-sur-Yvette.

Nos partenaires