L'Institut d'Astrophysique Spatiale (IAS) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université Paris-Sud (UMR8617). Le laboratoire regroupe environ 160 personnes sur le site d'Orsay, dont plus d’une moitié d’ingénieurs, techniciens et administratifs.

Les grands axes de recherche vont de la physique du Soleil et des étoiles à celle des galaxies et la cosmologie en passant par l’étude des planètes du système solaire et des exoplanètes, les formations stellaire et planétaire, le gaz et les poussières interstellaires, la matière extraterrestre.

Un grand laboratoire spatial européen

L’IAS est l’un des grands laboratoires spatiaux européens, et ses recherches s’appuient fortement sur des observations spatiales. En effet, les équipes scientifiques et techniques de l’IAS conçoivent des instruments pour les grandes missions spatiales en astronomie, en supervisent la réalisation, en mesurent les performances, puis une fois la mission lancée, assurent la mise en œuvre opérationnelle des instruments. Elles participent à l’analyse scientifique des données obtenues qu’elles traitent, archivent et diffusent aussi pour l’usage de la communauté nationale et internationale. Pour l'ensemble des missions spatiales majeures mises œuvre par le CNES, l’ESA ou la NASA, l’IAS travaille en collaboration avec d’autres laboratoires spatiaux, en France ou à l’étranger.

L’IAS est structuré en quatre équipes scientifiques, "Matière Interstellaire et Cosmologie", "Système Solaire et Systèmes Planétaires", "Physique Solaire et Stellaire" et "Astrochimie et Origines", et un axe transverse "physique des systèmes stellaires". Notre laboratoire réalise des expériences embarquées sur les missions spatiales dédiées à ces thématiques avec le soutien du CNES, et en assure l’exploitation scientifique jusqu’à la distribution publique des données. Ces projets sont conduits dans le contexte de collaborations internationales. L’IAS dispose de deux plateformes. La station d’étalonnage de l’IAS permet de qualifier et d’étalonner les instruments développés tant par l’IAS que par d’autres laboratoires français et étrangers. Le centre de données IDOC (Integrated Data and Operation Centre) permet d’effectuer les opérations en vol des instruments de l’IAS (e.g. OMEGA/Mars Express et HFI/Planck), de traiter, d’archiver et de distribuer les données de missions IAS ou partenaires, et enfin de distribuer des produits scientifiques à haute valeur ajoutée (e.g. CoRoT, SDO, Planck, Herschel).

Le laboratoire a une forte composante d'activités techniques dans le domaine de l'instrumentation spatiale, ainsi qu'un important programme de R&D. L'institut est un interlocuteur majeur des agences spatiales nationale (CNES), ou internationales (ESA, NASA) et travaille avec de nombreux partenaires industriels (Alcatel, Air Liquide, EADS). L'IAS conduit également des travaux de laboratoire en astrochimie expérimentale portant sur la matière solide extra-terrestre et interstellaire et son évolution en relation avec les observations astronomiques. Enfin, une des équipes de l'IAS développe des expériences de détection de la matière noire à l'aide de bolomètres massifs.

Le laboratoire a une forte composante d'activités techniques dans le domaine de l'instrumentation spatiale, ainsi qu'un important programme de R&D.

Une station d'étalonnage des instruments spatiaux

L'IAS gère une facilité nationale, la station d'étalonnage d'expériences spatiales. Dans un environnement de propreté contrôlée, elle comporte un ensemble de simulateurs spatiaux destinés à l'étalonnage des instruments, et des moyens de tests d'environnement spatiaux. De plus, en collaboration avec le CEA, l'IAS participe à un projet de simulateur spatial sur le synchrotron SOLEIL.

Un Centre de données spatiales : opérations, analyse et archivage

Le centre de données et d'opérations spatiales de l'IAS, IDOC (Integrated Data and Operation Centre), gère certaines opérations de la mission solaire SOHO, de la mission martienne Mars Express et de la mission de cosmologie Planck. Il assure aussi l'analyse, l'archivage et l'accès aux données et aux produits scientifiques à haute valeur ajoutée pour la communauté nationale et internationale des missions auxquelles le laboratoire a contribué.

L’IAS dans le paysage local, national et international

L’IAS est très impliqué dans le département SPU et le LabEx P2IO. Les principaux partenaires français sont l’IRFU/AIM, le LESIA, l’IAP et l’IRAP. Les laboratoires européens et américains sont aussi des partenaires privilégiés, tout comme les agences CNES, ESA, NASA, JAXA.

Les missions spatiales : le présent et le futur

Le laboratoire a contribué de façon majeure à un ou plusieurs des instruments des missions ESA : solaires (SOHO, Solar Orbiter), stellaires (CoRoT, PLATO), planétaires (Mars-Express, Cassini-Huygens, Rosetta/Philae, JUICE, BepiColombo) et de cosmologie/astrophysique (ISO, XMM, Herschel, Planck, Euclid). Il contribue à des missions NASA telles que STEREO. La mission de cosmologie Planck (ESA) a été un des projets majeurs du laboratoire, qui a la maîtrise d'œuvre de l'instrument principal.

Le paysage scientifique et programmatique est stabilisé jusque vers 2030. Plusieurs projets sont néanmoins en cours de développement ou à l'étude, dont un observatoire rayons X Athena, une mission de cosmologie pour la polarisation du fond cosmologique, et des missions d’opportunité avec nos partenaires internationaux. Des activités de R&D sont menées en préparation de ces diverses missions

 

    Retrouvez les experts de l’Année de la Lumière de l'Institut d'astrophysique spatiale (IAS) dans le Programme Année de la lumière à l’Université Paris-Saclay



Contact

M. Ollivier Marc