L’Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay est une unité de recherche créée en 2010, associée au CNRS et à l’Université Paris-Sud, issue de la fusion de trois laboratoires d’Orsay : le Laboratoire de Photophysique Moléculaire, le Laboratoire des Collisions Atomiques et Moléculaires et le Laboratoire d’Interaction du rayonnement X avec la Matière.

L'ISMO regroupe 170 personnes (permanents et non-permanents) travaillant sur les fondements, les applications et les frontières de la physique moléculaire et de la chimie physique.

Les 8 équipes scientifiques de l’ISMO, regroupant 80 chercheurs ou enseignants-chercheurs permanents, 34 doctorants et 12 postdoctorants, possèdent de multiples expertises à l’interface de nombreux domaines : astrophysique, chimie atmosphérique, biologie, médecine…

Le socle commun réside dans deux approches : la photophysique (une grande partie du spectre de la lumière, des X à l’infra-rouge est utilisée pour sonder la matière) et les nanosciences .

La recherche expérimentale de l’ISMO s’appuie un parc d’équipements important (lasers, spectromètres, faisceaux de particules, détecteurs multi-canaux, microscopes à effet tunnel, ligne de lumière en partenariat à SOLEIL…). Elle est complétée par une activité de nature théorique, qui bénéficie d’accès à des moyens de calcul à la fois internes et externes. Les traits les plus saillants de son très large spectre thématique sont précisés ci-après.

Avec ce potentiel, complété par une quarantaine ITA/IATOS organisés en 6 services communs, l’ISMO a l’ambition de constituer un pôle d’excellence en physique moléculaire, physico-chimie et leurs très nombreuses applications.

Cet institut est également une des 5 unités fédérées dans la Fédération de Recherche « Lumière Matière » (LUMAT), avec le Laboratoire Aimé Cotton (UPR3321), le Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique (UMR8501), le Centre Laser de l’Université Paris-Sud et le Laboratoire de Physique des Gaz et des Plasmas (UMR8578). Il est aussi très impliqué dans le réseau « Triangle de la Physique » et dans les écoles doctorales « Ondes et matière » et « Chimie ».

En raison même de sa filiation, l’ISMO présente la particularité d’être installé sur plusieurs sites du Campus universitaire d’Orsay, les bâtiments 210, 350 et 351, auxquels se rajoute une antenne auprès de la ligne de lumière AILES du Synchrotron SOLEIL à Saint-Aubin. Cet état de fait de dispersion géographique cessera avec la construction de locaux dans le quartier de la physique du nouveau campus Paris-Saclay (livraison prévue en 2015).

 

    Retrouvez les experts de l’Année de la Lumière de l'Institut des sciences moléculaires d'Orsay (ISMO) dans le Programme Année de la lumière à l’Université Paris-Saclay