News
Event date : 6 September 2017
15h30-17h
Amphi Cartan, Bâtiment 427, Faculté des Sciences, Université Paris-Sud, 0rsay
Master

Dominique de Vienne entame une nouvelle étape de sa carrière comme professeur émérite de l'Université Paris-Sud. A l’occasion de ce séminaire, il mettra en perspective certains de ses travaux et témoignera de l'évolution des conditions de la recherche.

 Au cours de sa carrière, comme chercheur à l'INRA puis comme professeur de l'Université Paris-

Sud, Dominique de Vienne est en France un des éléments moteur de la construction d'une

nouvelle discipline de la Biologie appelée aujourd'hui Biologie des Systèmes. Tous les

organismes vivants sont des systèmes complexes possédant des propriétés émergentes qui ne

peuvent se déduire de leurs composants fondamentaux. En tant que généticien et

évolutionniste, Dominique de Vienne s'intéresse au lien entre la variation de ces propriétés

émergentes ou phénotypes et les variations génétiques entre individus d'une même

population. Sur le plan expérimental, il a été un des pionniers de l'ère du Big Data en

popularisant l'utilisation de la protéomique quantitative dans le domaine de la génétique. Sur

un plan plus fondamental, ses travaux mêlent une démarche expérimentale à la modélisation

mathématique. Il est l'auteur du premier article français sur la détection de QTL et l'inventeur

de la notion de QTL d'expression. Ses travaux ont aussi fait évoluer la théorie du contrôle

métabolique, permettant de prédire les flux du métabolisme cellulaire à partir des variations

d'abondance des enzymes. En tant qu'enseignant-chercheur, il a toujours combattu les visions

purement réductionnistes de la biologie et a développé l'enseignement de la génétique

quantitative et de l'évolution, mais aussi celui des biomathématiques, à l'Université Paris-Sud.

Sa participation à des ouvrages pédagogiques a contribué faire connaître les évolutions de sa

discipline. En tant que Directeur d'une Unité Mixte de Recherche, il témoigne du

bouleversement du paysage de la recherche fondamentale en France au cours des dernières

décennies et s'est engagé dans la construction de l'Université Paris-Saclay.